Nouveau système de réservation en ligne

Réservation en ligne

Vous pouvez réserver vos médicaments à retirer à la pharmacie ICI

 

Vous pouvez également acheter en ligne avec notre partenaire Kenkoo (n'hésitez pas à créer un compte). La pharmacie peut alors servir de point de retrait ou si vous le désirez vous pouvez vous faire livrer chez vous.

  • Qu’est-ce que le symptôme de fatigue chronique ?

    Se sentir fatigué(e), cela arrive à tout le monde. Souvent, la fatigue passe avec du repos. Que faire si cela ne suffit plus ? C’est une question assez importante, que nous souhaitons analyser. Parce qu’une personne avertie en vaut deux !  

    La fatigue chronique, c’est avant tout ça:

    Un épuisement permanent est un signal de votre organisme vous indiquant que ses limites ont été dépassées. Il faut repenser son mode de vie. Les symptômes les plus courants sont :

    • des périodes de fatigue persistante, inexpliquée
    • le sentiment de fatigue dès le réveil
    • la faiblesse musculaire, notamment au niveau des bras, du dos, des jambes et du cou
    • une faible résistance au stress
    • des courbatures après l’effort
    • des troubles cognitifs, marqués par l’apparition de migraines, de vertiges et de problèmes de concentration
    • un besoin fréquent d’uriner
    • des fluctuations de tension artérielle
    • etc.

    Comment réagir ?

    • Apprenez à reconnaître les signaux que vous envoie votre organisme.
    • Essayez, tant bien que mal, d’adapter votre mode de vie à votre situation.
    • Acceptez que vous ne pouvez pas tout contrôler. Le lâcher-prise est crucial !
    • Concentrez-vous sur les aspects agréables de votre vie quotidienne.
    • Lorsque vous n’êtes pas en mesure de suivre une discussion ou une activité, indiquez le sincèrement.
    • Ne cédez pas à la pression sociale ou aux circonstances.
    • Reposez-vous aussi souvent que nécessaire.
    • Vivez votre vie à votre rythme.
    • Apprenez à faire des exercices de respiration.
    • Si vous souffrez de courbatures, évitez les efforts musculaires importants.
    • Parlez-en à votre médecin.
    • Faites connaissance de personnes dans le même cas que vous.
    • Parlez-en à vos amis et votre famille.

    Un centre spécialisé

    Vous vous posez de nombreuses questions, et vous souhaitez en parler avec un spécialiste ? Pour pouvoir bénéficier de conseils d’un centre spécialisé, vous devez répondre aux critères suivants :

    • Le patient doit toujours venir sur renvoi de son médecin traitant.
    • Le patient doit être examiné par un interne, un psychiatre ou un médecin de rééducation.
    • Un traitement sera mis en place par l’équipe mentionnée ci-dessus. Il peut s’agir d’un traitement individuel en hôpital ou par un médecin à l’aide d’un centre de référence.
    • Le centre accorde beaucoup d’importance à la réinsertion professionnelle et sociale du patient.

    Si vous pensez souffrir de fatigue chronique, et que vous avez du mal à en parler autour de vous… il est temps de sauter le pas!

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.

  • Les bouffées de chaleur: leurs causes et leurs solutions

    Au cours de la ménopause, vous risquez de souffrir de bouffées de chaleur. Également appelées sueurs nocturnes, les bouffées de chaleur sont une soudaine sensation de chaleur. Parfois, mais pas toujours, elles s’accompagnent d’une transpiration et de tremblements des bras et des jambes.

    Les symptômes

    Les bouffées de chaleur se reconnaissent facilement. Elles commencent généralement par une sensation de chaleur dans la poitrine qui se répand vers le cou et la tête. Souvent, cette sensation de chaleur disparaîtra après trois à cinq minutes, et il se peut que vous ayez alors soudainement très froid. Les bouffées de chaleur se manifestent souvent aux plus mauvais moments. En journée, mais parfois aussi la nuit.

    Même quand le cycle menstruel est encore régulier, vous pouvez commencer à souffrir de bouffées de chaleur. Celles-ci se manifestent toutefois le plus souvent autour des dernières menstruations. Si vous souffrez soudainement de bouffées de chaleur, cela peut signifier que vous commencez la ménopause.

    D’où viennent les bouffées de chaleur ?

    Si vous êtes en ménopause, votre corps va connaître de grands changements. Principalement au niveau de la régulation hormonale. Et cela aura naturellement une influence sur la température corporelle. Pendant la ménopause, la partie de votre cerveau qui règle la température corporelle sera déréglée. Par conséquent, vous allez souffrir de bouffées de chaleur.

    Dans ces moments, votre cerveau pense que vous avez soudainement chaud. Ensuite, le cerveau enregistre le froid à cause de la différence de température. Vous allez alors avoir la chair de poule et trembler. Ce processus peut se répéter plusieurs fois par semaine jusqu’à plusieurs fois par jour.

    Que pouvez-vous y faire ?

    Il y a plusieurs solutions qui s’offrent à vous pour diminuer les bouffées de chaleur ou pour mieux les supporter.

    • Portez des vêtements adaptés. Si vous souffrez souvent de bouffées de chaleur, il peut être pratique de porter plusieurs couches de vêtements les unes au-dessus des autres. Ainsi, il vous sera plus aisé d’enlever une couche quand vous souffrez d’une bouffée de chaleur. Préférez également le coton. Cette matière laisse passer l’air plus facilement et vous aidera à réduire la transpiration.
    • Ne mangez pas trop épicé. Saviez-vous qu'une alimentation très épicée peut provoquer des bouffées de chaleur ? Essayez donc de réduire les épices.
    • Buvez moins d’alcool et de café. La caféine et l’alcool vont augmenter les risques qu'une bouffée de chaleur se manifeste. Soyez donc consciente des effets que ces substances peuvent avoir sur votre corps. Préférez à la place des variantes sans caféine et sans alcool.

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€

  • Quels soins pour une peau atteinte de psoriasis? 

    Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau, causant des plaques rouges, douleurs et démangeaisons. La maladie n’est pas contagieuse et nécessite un traitement médical adapté, mais également des soins quotidiens. Il est important de bien hydrater sa peau, de s’exposer régulièrement au soleil et d’éviter tout facteur aggravant favorisant l’apparition de la maladie.

    Quels soins pour une peau atteinte de psoriasis ?

    Le psoriasis est caractérisé par des plaques rouges, causant des démangeaisons, et qui laissent place à écailles blanchâtres. C’est une affection dermatologique chronique, auto-immune. Le psoriasis peut toucher n’importe quelle zone du corps. Les raisons ? Des antécédents familiaux, souvent, mais son apparition est favorisée par le stress, des infections, l’usage de certains médicaments et des lésions cutanées. Le psoriasis touche tous les âges.

    Certains patients souffrent d’atteintes articulaires, notamment aux mains, aux genoux et aux chevilles. Plus rarement, le psoriasis peut toucher l’ongle.

    Comme la maladie se manifeste de façon visible, certains patients peuvent se sentir mis à l’écart par leur entourage. Le regard des autres peut mener à une gêne, affecter la confiance en soi voire, dans certains cas, engendrer une dépression. Les craintes de votre entourage sont toutefois complètement infondées : le psoriasis n’est pas contagieux !

    Trois méthodes sont possibles pour traiter les crises de psoriasis : l’application locale de crèmes et de lotions, la photothérapie (UVB/puvathérapie), ou encore la médication par voie orale, par prise de comprimés/injections, dont des traitements plus récents connus sous le nom de biothérapies. Pour les traitements cutanés, vous pouvez vous adresser à votre médecin traitant ; pour la photothérapie et la prise de médicaments, il faudra consulter un spécialiste.

    Comment prendre soin d’une peau atteinte de psoriasis ?

    Quelques conseils :

    1. L’exposition au soleil peut avoir une influence favorable, sous forme de photothérapie naturelle. Attention cependant aux coups de soleil : protégez votre peau avec un écran solaire indice 15 au minimum.
    2. Veillez à hydrater suffisamment votre peau. Evitez les bains trop longs et trop chauds, car cela dessèche votre peau. Limitez au maximum l’utilisation de savon, trop agressif pour la peau, et préférez les émulsions sans savon. Enfin, appliquez quotidiennement une crème neutre, donc ne contenant pas de médicament. Pensez par exemple à la vaseline ou à une crème grasse. Lors de crises de psoriasis, alternez les applications : une application de crème neutre le matin, et une crème médicamenteuse le soir.
    3. Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition du psoriasis. Ainsi, veillez à respecter les consignes suivantes :
    • Limitez la consommation d’alcool
    • Ne fumez pas
    • Évitez toute irritation de la peau. Par exemple, après la douche, il vaut mieux vous tapoter la peau pour la sécher plutôt que de frotter
    • N’hésitez pas à consulter votre médecin ou dermatologue en cas de doute.
    • Evitez et minimisez les situations de stress.

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.

  • Le cholestérol, c’est quoi au juste ?

    L’été est presque là et le régime aussi : pas de raisons pour bouder son plaisir devant les bons petits plats. Et vous entendrez certainement une petite voix moralisatrice vous susurrer : « attention au cholestérol… » mais qu’est-ce que le cholestérol, en fait ? 

    Qu’est-ce que le cholestérol ?

    Le cholestérol est une graisse naturelle de couleur blanchâtre, essentielle dans la composition de cellules et d’hormones chez l’être humain. Le cholestérol joue également un rôle essentiel dans la digestion. La plupart du temps, il est produit par l’organisme, plus précisément dans le foie, mais nous l’ingérons également via notre alimentation. Insoluble dans le sang, le cholestérol se transporte enveloppé dans des particules appelées lipoprotéines.

    Il existe deux types de lipoprotéines : les lipoprotéines à basse densité (LDL), et les lipoprotéines à haute densité (HDL). Les LDL transportent le cholestérol produit par le foie vers d’autres parties du corps. L’idée parait bonne, et pourtant, c’est celui-ci que l’on appelle « mauvais cholestérol », car plus le taux de LDL est élevé, plus le risque d’athérosclérose est élevé, entraînant un rétrécissement des vaisseaux sanguins, une calcification des veines et une augmentation générale des risques cardio-vasculaires. Le « bon » cholestérol, ou HDL, se charge lui de transporter l’excès de cholestérol présent dans votre sang vers votre foie.

    Qu’est-ce qu’on mange ?

    Évitez les acides gras saturés, qui stimulent la production du cholestérol dans le foie. Les acides gras saturés se trouvent notamment dans la mayonnaise, les produits laitiers entiers, les viandes grasses et les confiseries.

    Privilégiez les acides gras non saturés. Oubliez les bonbons, et craquez pour l’un des superfoods du moment : l’avocat. Parmi les autres aliments qui limitent l’envolée du taux de cholestérol figurent également le poisson, les fruits, les légumes et les céréales complètes.

    Si malgré un mode de vie sain, votre taux de cholestérol reste trop élevé, il vaut mieux consulter un médecin traitant. Il pourra alors vous prescrire un traitement adapté. Vous pouvez ensuite prendre le taureau par les cornes, et proscrire les acides gras saturés de votre alimentation.

    Abonnez-vous à notre newsletter sur pharmaciealimentaire.be & Kenkoo et recevez 10% de réduction sur tous les produits de pharmaciealimentaire.be.