Nouveau système de réservation en ligne

Réservation en ligne

Vous pouvez réserver vos médicaments à retirer à la pharmacie ICI

 

Vous pouvez également acheter en ligne avec notre partenaire Kenkoo (n'hésitez pas à créer un compte). La pharmacie peut alors servir de point de retrait ou si vous le désirez vous pouvez vous faire livrer chez vous.

  • Règles douloureuses : que pouvez-vous y faire ?

    Toutes les femmes connaissent ce phénomène : les règles et les douleurs typiques, immédiatement reconnaissables, qui les accompagnent. Mais d’où vient cette douleur exactement ? Pourquoi une femme en souffrirait-elle plus qu’une autre ? Et plus important encore : que pouvez-vous faire pour rendre ces crampes supportables ?

    Le cycle d’une femme, qui dure en moyenne 28 jours, est une combinaison compliquée d’hormones. Au cours du cycle, l’endomètre s’épaissit, afin de faciliter l’éventuelle nidation d’un ovule fécondé. Si, toutefois, il n’y a pas d’ovule fécondé, la femme aura ses règles : un écoulement sanguin mensuel, où l’utérus se contracte régulièrement afin d'expulser les muqueuses accumulées. Ces contractions peuvent être ressenties comme des crampes douloureuses. Bien que cette douleur soit bénigne, elle peut être handicapante.

    SYMPOTÔMES ET MAUX

    Souvent, la douleur commence même avant les règles et dure jusqu’au dernier jour des menstruations. La plupart des femmes ont principalement des maux du bas-ventre, mais cette douleur peut aussi s’étendre jusqu’au dos et aux cuisses. En outre, des symptômes secondaires peuvent aussi apparaître :

    • céphalées
    • fatigue
    • nausées
    • vomissements
    • diarrhée
    • vertiges

    Beaucoup de femmes ont également l’impression de se sentir plus facilement tristes ou énervées pendant les règles. Mais la manière dont une femme vit ses règles et ressent ces douleurs et ces maux dépend d’une personne à l’autre. Du coup, trouver un remède s’avère être une affaire compliquée. Au final, le message est clair : essayez plusieurs remèdes et trouvez ce qui fonctionne le mieux pour vous.

    QUE POUVEZ-VOUS FAIRE ?

    Il existe plusieurs possibilités pour vous aider à rendre les crampes menstruelles plus supportables :

    • Se promener, faire du vélo, bouger: certaines femmes se sentent mieux grâce au sport.
    • Se reposer: d’autres préfèrent faire une pause.
    • La chaleur : un coussin de noyaux de cerises, un bain chaud ou une bouillotte sur le ventre ou dans le dos peuvent aider.
    • Un massage ou des exercices de relaxation pour le ventre et le dos : ceux-ci vous feront du bien et soulageront les douleurs menstruelles.
    • L’orgasme : certaines femmes ont moins mal après un orgasme.

    Une alimentation saine : mettre du poisson, des légumes et des produits entiers au menu, tout en limitant votre consommation de café, de thé, de sucre, de sel et d’alcool peut aider.

    Mais les remèdes les plus connus sont évidemment les analgésiques. Surtout si la douleur est très aiguë ou à peine supportable, il vaut mieux en parler avec votre médecin ou pharmacien pour qu’il vous conseille un antidouleur. Ceux qu’on recommande plutôt dans le cas de douleurs liées aux règles, sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène ou le naproxen. Ils sont généralement très efficaces pour ces douleurs spécifiques. Le paracétamol fonctionnera aussi, mais il sera moins efficace dans le cas de règles douloureuses. L’aspirine est déconseillée, car elle réduira la coagulation.

    Chez certaines femmes, les douleurs menstruelles disparaissent après une grossesse. Ici non plus, aucune explication n’a été trouvée.

    QUAND DOIS-JE CONSULTER ?

    Les crampes menstruelles partiront généralement d’elles-mêmes. Mais dans certains cas, il vaut mieux consulter un médecin :

    · Si vous supportez mal la douleur et qu’il n’y a aucune amélioration malgré une automédication.

    · Si vous n’aviez jamais eu de douleurs menstruelles auparavant et que c’est apparu soudainement.

    · Si les douleurs ne sont pas comme d’habitude.

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.

  • Maux de tête : 11 facteurs du quotidien

    Les maux de tête sont bien plus qu'une excuse au lit, c'est un mal extrêmement fréquent. Si parfois, la cause est évidente (maladie, conditions météorologiques), nous en sommes parfois nous-mêmes responsables. Certaines habitudes du quotidien ont un impact que nous ne soupçonnons même pas, parmi elles :

  • Quels soins pour une peau atteinte de psoriasis? 

    Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau, causant des plaques rouges, douleurs et démangeaisons. La maladie n’est pas contagieuse et nécessite un traitement médical adapté, mais également des soins quotidiens. Il est important de bien hydrater sa peau, de s’exposer régulièrement au soleil et d’éviter tout facteur aggravant favorisant l’apparition de la maladie.

    Quels soins pour une peau atteinte de psoriasis ?

    Le psoriasis est caractérisé par des plaques rouges, causant des démangeaisons, et qui laissent place à écailles blanchâtres. C’est une affection dermatologique chronique, auto-immune. Le psoriasis peut toucher n’importe quelle zone du corps. Les raisons ? Des antécédents familiaux, souvent, mais son apparition est favorisée par le stress, des infections, l’usage de certains médicaments et des lésions cutanées. Le psoriasis touche tous les âges.

    Certains patients souffrent d’atteintes articulaires, notamment aux mains, aux genoux et aux chevilles. Plus rarement, le psoriasis peut toucher l’ongle.

    Comme la maladie se manifeste de façon visible, certains patients peuvent se sentir mis à l’écart par leur entourage. Le regard des autres peut mener à une gêne, affecter la confiance en soi voire, dans certains cas, engendrer une dépression. Les craintes de votre entourage sont toutefois complètement infondées : le psoriasis n’est pas contagieux !

    Trois méthodes sont possibles pour traiter les crises de psoriasis : l’application locale de crèmes et de lotions, la photothérapie (UVB/puvathérapie), ou encore la médication par voie orale, par prise de comprimés/injections, dont des traitements plus récents connus sous le nom de biothérapies. Pour les traitements cutanés, vous pouvez vous adresser à votre médecin traitant ; pour la photothérapie et la prise de médicaments, il faudra consulter un spécialiste.

    Comment prendre soin d’une peau atteinte de psoriasis ?

    Quelques conseils :

    1. L’exposition au soleil peut avoir une influence favorable, sous forme de photothérapie naturelle. Attention cependant aux coups de soleil : protégez votre peau avec un écran solaire indice 15 au minimum.
    2. Veillez à hydrater suffisamment votre peau. Evitez les bains trop longs et trop chauds, car cela dessèche votre peau. Limitez au maximum l’utilisation de savon, trop agressif pour la peau, et préférez les émulsions sans savon. Enfin, appliquez quotidiennement une crème neutre, donc ne contenant pas de médicament. Pensez par exemple à la vaseline ou à une crème grasse. Lors de crises de psoriasis, alternez les applications : une application de crème neutre le matin, et une crème médicamenteuse le soir.
    3. Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition du psoriasis. Ainsi, veillez à respecter les consignes suivantes :
    • Limitez la consommation d’alcool
    • Ne fumez pas
    • Évitez toute irritation de la peau. Par exemple, après la douche, il vaut mieux vous tapoter la peau pour la sécher plutôt que de frotter
    • N’hésitez pas à consulter votre médecin ou dermatologue en cas de doute.
    • Evitez et minimisez les situations de stress.

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.

  • Comment éviter le coup de barre après avoir mangé ?

    Vous venez de faire un repas de famille copieux et en sortant de table, vous piquez du nez. Cela arrive à tout le monde, mais si le coup de barre devient systématique, cela peut vous impacter et nuire à votre vie professionnelle. Il est donc important d'adopter les bons réflexes pour rester en forme après le déjeuner. 

    Avant tout, sachez qu'il est tout à fait courant de ressentir de la fatigue après avoir mangé. En effet, votre organisme se concentre sur la digestion du plat ingéré et cela requiert de l'énergie, puisqu'il faut absorber les vitamines et les minéraux nécessaires au corps. Les organes ont davantage besoin d'être irrigués, et temporairement, l'afflux de sang vers le cerveau et les muscles et légèrement réduit. C'est ce qui explique la baisse d'énergie. La fatigue ne devrait cependant pas être trop importante, et surtout, elle ne devrait pas influencer vos tâches quotidiennes.

    En cause : les glucides raffinés et les mauvais sucres

    Les aliments qui en contiennent aggravent le coup de barre, comme ils sont plus complexes à digérer par l'organisme. De plus, ils augmentent la production d'insuline pour éliminer le surplus de glucose qu'apportent ces aliments. Résultat ? Un repas riche en sucres rapides vous donne un coup de fouet instantané, mais le pic d'énergie se transforme aussi vite en gros coup de barre. La raison : une chute drastique du taux de glycémie, qui à son tour cause des fringales… un véritable cercle vicieux.

    Si vous avez mangé un repas riche en sucres rapides, vous reconnaîtrez peut-être un changement d'humeur (pour le pire, généralement…), voire même des sueurs et des tremblements.

    Les aliments à éviter :

    • Les plats typiques de la restauration rapide : frites et hamburgers
    • Les produits boulangers comme le pain
    • Les sucreries et les gâteaux
    • Les sodas et les boissons pour sportifs
    • Les pâtes
    • Les pommes de terre sautées
    • Le riz blanc

    Surveillez votre taux de glycémie

    Stabilisez votre glucose et votre glycémie, en choisissant les bons aliments. Privilégiez les glucides complexes dont l'absorption par l'organisme est plus lente, ce qui permet de maintenir un taux de glycémie équilibré.

    Les aliments suivants sont conseillés pour limiter la fatigue post-repas :

    • Le pain complet, les pâtes complètes
    • Les patates douces et les pommes de terre cuites a l'eau
    • Le riz brun
    • Les légumes et fruits
    • L'eau, le café, le thé vert
    • Le quinoa, le millet, l'avoine

    Quelques derniers conseils pour rester en forme:

    • Optez pour 6 repas légers plutôt que 3 repas importants. Ainsi, votre organisme reste éveillé car il digère de façon plus constante et plus continue.
    • Ne zappez pas le petit-déjeuner. Vous risquez de compenser par un repas plus lourd le midi, ce qui surchargera votre estomac.
    • Ne mangez pas trop. Idéalement, on devrait arrêter un peu avant d'avoir atteint la sensation de satiété. Et on évite de se resservir !

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€